Un pas de côté

Un pas de côté de Jérôme Vuittenez


4e de couverture

Rien ne prédisposait cet étudiant en école de commerce à s'écarter du chemin.

Rien, sauf ce lien invisible qui nous attache au sol, nous fournit d'énergie et l'équilibre indispensables sans lesquels nous nous perdons dans d'insondables chimère.

Mais quand la vie s'accélère, quand le monde autour nous emporte dans sa folie, il faut un élément déclencheur, un point fixe pour nous aider à descendre du manège.

Un homme étrange, hors du temps, va bouleverser ses idées reçues…

Mon avis

J’ai gagné ce roman en jouant au concours de Noël organisé par mes amies blogueuses d’Univers Livresque, et je dois bien avoué que sans cette opportunité, je n’aurais sans doute pas lu ce livre.
Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une histoire d’amour et, franchement, ce genre de littérature, ce n’est pas ma tasse de thé. Dès sa réception, j’ai jeté un œil à la quatrième de couverture… Ces quelques lignes ne m’apprenaient pas grand-chose sur le contenu. Elles n’avaient sur moi aucun effet, ni attractif ni répulsif. À peine éveillaient-elles un soupçon de curiosité dû justement à leur manque d’information.
C’est donc sans a priori que je me suis plongé dans sa lecture.
Là encore, je reste sur une sensation mitigée. C’est plutôt bien fait, mais si rien ne m’a donné envie le lâcher le récit, je n’ai pas non plus ressenti de plaisir particulier. C’est peut-être un peu trop lisse à mon goût. Cependant, j’aurais presque envie d’en conseiller la lecture au plus grand nombre.
« Ce n’est pas un peu contradictoire », me direz-vous ?
Certes, au regard de ce que j’ai écrit plus haut, ça y ressemble ! Mais je ne parlais que de la forme. Derrière cette romance, c’est tout le contexte dans lequel naviguent les personnages qui a retenu mon attention. Et les personnages eux-mêmes, même si j’aurais aimé que l’auteur approfondisse un peu plus celui de Jean-Jacques, qui est un élément clé du récit.
Ce livre est d’abord un plaidoyer pour une prise de conscience de notre impact écologique dans nos gestes quotidiens, et c’est en cela qu’il me paraît indispensable. Non pas qu’il aille au fond des choses, ce n’est pas une étude scientifique, mais s’il peut donner aux lecteurs l’envie d’en apprendre un peu plus, alors Jérôme Vuittenez aura gagné son pari. Parce que si son style ne m’a pas fait vibrer, sa parole est sincère, et rien que pour cela, son roman mérite d’être lu.

Aucun commentaire: