Sang dessus dessous

Sang dessus dessous

Claude Izner

 

 

 4e de couverture

« Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique − nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche.
Milo Jassy, bouquiniste désabusé des quais de Seine, est condamné à résoudre cette énigme s'il ne veut pas connaître le même sort. Il devra pénétrer le labyrinthe des vestiges d'un Paris qui s'en va, avec pour seul fil d'Ariane celui de ses amours et de ses amitiés perdues.
Publié pour la première fois en 1999, ce petit bijou, premier roman policier de Claude Izner, préfigure les aventures de Victor Legris. »

Mon avis

J'avais déjà lu un roman de Claude Izner, il y a quelques mois, et j'avais plutôt apprécié. Dans ce dernier, l'action se déroulait dans le Paris de la fin du dix-neuvième siècle et les personnages principaux tenaient une librairie rue des Saints-Pères…
Dans celui-ci, le héros est un bouquiniste des quais de Seine, toujours à Paris, mais de nos jours, ou presque, puisque l'histoire se passe dans les années 90.
La trame du roman est bien tissé, le lecteur se perd en conjectures et le mystère ne se dévoile qu'à la fin, ce qui est un peu ce qu'on demande à un bon polar, pourtant, je n'ai pas pris autant de plaisir que j'en attendais.
Cet avis est tout à fait personnel et n'engage que moi, mais j'ai eu du mal à m'attacher à Milo, le bouquiniste. Tout au long du récit, ce personnage un peu trop dépressif à mon goût subit l'histoire. Il cherche sans vraiment enquêter, et on a souvent l'envie de le secouer dans l'espoir de le voir agir avec un minimum de réflexion. Milo ne m'entraîne pas, parce que j'ai toujours une longueur d'avance sur lui, et ça nuit à mon plaisir de lecteur.
Mise à part une incohérence dans les déplacements de deux des personnages secondaires qui m'a gêné, l'histoire est bonne et d'autres que moi la trouverons sans doute à leur goût, mais le héros ne me donne pas envie de le suivre.
Si je faisais un classement par étoiles, trois sur cinq serait mon choix.

Aucun commentaire: