Exposition Christine Baleydier


Fenêtres sur éléments


 

Notre perception du monde qui nous entoure est bien organisée, elle nous permet de reconnaître les objets du quotidien. Mais que savons-nous réellement de l’univers matériel dans lequel nous évoluons à chaque instant ? Que nous dit vraiment notre système visuel de la réalité ? Les apparences sont-elles trompeuses, ou seulement des apparences ?
Et si nous voyions les choses autrement, en seraient-elles différentes pour autant ?
Pour Christine Baleydier, rien n’est établi.
Passe-temps, c’est l’intitulé de son exposition, nous propose de jeter un regard différent sur les choses petites et grandes qui nous semblent si familières, sur nous-mêmes et notre rapport au temps. Chaque « tableau » est un élément de la vie de tous les jours vu à travers le microscope imaginaire de sa vision artistique du réel. Jouant sur l’infiniment petit et la façon dont le temps qui passe change notre façon d’appréhender les choses, cette présentation nous invite à une réflexion sur l’intemporalité, l’illusion du monde et la matérialité de notre existence.
Passe-temps, c’est l’art qui joue avec les sciences physiques.
À visiter en prenant son temps, les samedis 4 et 11 juin et les dimanches 5 et 12 juin, de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h au prieuré de Pouilly-Lès-Feurs (42110)
Rien n’est établi est également le titre du petit spectacle donné par la comédienne Brigitte Fortunato lors du vernissage de ce mercredi 1er juin. Cette introduction théâtrale donne quelques clés pour aider le visiteur à décrypter l’œuvre de Christine Baleydier. À revoir le dimanche 12 juin, à 17 heures.

Aucun commentaire: