Crime à Paris

Murielle Lucie Clément




4e de couverture :
Paris au XXIe siècle.
Les univers des personnages se croisent dans un roman à suspense où se mêlent drames et quotidien. Une réception semble avoir été le théâtre d’une rencontre fatale entre la victime et l’un de ses invités. Mais lorsque sa collègue est, elle aussi, retrouvée sauvagement exécutée d’une balle dans la tête, le doute n’est plus permis. Et qui a tué ses jeunes femmes dont le corps est affreusement mutilé ?
Un serial killer est à l’œuvre dans les rues de Paris.
Les inspecteurs s’interrogent. Combien y a-t-il de tueurs ?
« Elle eut le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Elle eut le temps de sentir ce corps étranger en elle. Elle eut le temps de hoqueter d’effroi. Elle n’eut pas le temps de crier. Elle resta consciente un court instant, submergée par l’horreur de ce qu’elle vivait et sombra dans la nuit, emportée à jamais. »


Mon avis :
Après Crime à l’université, du même auteur, je me suis lancé dans la lecture de Crime à Paris sûr de suivre à nouveau la plume qui m’avait séduit dans le premier ouvrage. On y retrouve le même souci de détail, le même foisonnement de personnages bien marqués qui entraînent le lecteur dans leurs histoires personnelles et ouvrent le champ à des digressions sur l’art en général et la musique en particulier, sur différentes cultures, le tout d’un intérêt certain, servi par une plume érudite qui sait rester abordable. Bref, tout ce qui m’avait favorablement impressionné. On y retrouve également le même schéma de construction : deux affaires parallèles dont on se demande, à l’instar des enquêteurs si elles sont, ou non, liées. Et encore une fois, on tient là un excellent polar à la trame diablement bien ficelée, mais si vous avez des difficultés de concentration ou que vous ne lisez qu’à petites doses, vous risquez fort de vous perdre en chemin. Par contre, si vous aimez traiter mille choses à la fois, vous allez vous régaler.

Les romans de Murielle Lucie Clément sont riches, et c’est un bonheur pour les lecteurs exigeants. Il y a l’histoire policière, bien sûr, mais on sent que l’auteur aime partager sur les sujets qui lui tiennent à cœur. Alors si vous n’êtes jamais rassasié d’apprendre, lancez-vous sans plus tarder dans Crime à Paris. En plus d’un bon polar et pour pas un centime de plus, vous accéderez à une mine d’anecdotes, de réflexions qui réjouiront votre intellect.

Aucun commentaire: