Cadres noirs


Pierre Lemaitre





4e de couverture :
Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir.
Ancien DRH, il accepte des petits jobs démoralisants. À son sentiment de faillite personnelle s’ajoute bientôt l’humiliation de se faire botter le cul pour cinq cents euros par mois…
Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l’argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme, de ses filles et même à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages.
Alain Delambre s’engage corps et âme dans cette lutte pour regagner sa dignité.
S’il se rendait compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limites.
Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre.

Mon avis :
Pierre Lemaitre a le don d’emmener le lecteur là où il ne s’y attend pas. Cette histoire de chômeur quinquagénaire commence presque tranquillement et l’on se demande si l’auteur va tenir la distance. Le livre fait près de quatre-cents pages et on a l’impression d’arriver au bout avant d’en atteindre le tiers… Sauf qu’après cette première partie, le personnage principal prend une brusque bifurcation. Et le lecteur le suit, mais avec un temps de retard. Le temps d’une partie intermédiaire racontée par un autre des protagonistes qui, lui non plus, ne comprend pas tout de suite ce qui s’est réellement passé.
Je dois avouer que l’auteur m’a vraiment bluffé. Alors que j’avais presque craint, au début du roman, de finir par m’ennuyer, j’ai été de surprise en surprise, et si la tension retombe un peu dans l’épilogue, Cadres noirs m’a vraiment accroché, tant par son scénario efficace que par son étude de mœurs. Le monde du business est impitoyable, on le savait déjà, mais là, on en voit quelques mécanismes en jeu : Alain Delambre, le héros de cette histoire, développe, pour s’en sortir, des stratégies basées sur son expérience de cadre dans une grande entreprise… Il a face à lui un grand patron et un ancien militaire reconverti dans le conseil et la sécurité. Entre un ex-employé qui a passé sa vie derrière un bureau et un ex-baroudeur qui a connu les pires scènes de conflit, les forces ne paraissent pas égales… Et pourtant, le mieux armé n’est pas forcément celui qu’on croit. Après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus jamais de la même façon les types en costume qui sortent d’un immeuble de bureau !

Aucun commentaire: