Palladion

Valerio Manfredi



4e de couverture :
Une légende raconte qu’après avoir fui la ville de Troie, Enée débarqua sur les rives de la mer Tyrrhénienne avec une idole sacrée représentant la déesse Athéna : le Palladion. Cette effigie, longtemps recherchée, réapparaît lors de fouilles menées dans la campagne romaine. Ou du moins, c’est ce que suppose la presse, réunie à grand renfort de caméras autour de la sculpture… Trop de bruit ? Trop de publicité ? En tout cas, la découverte mène tout droit à un thriller archéologique !
Valerio Manfredi, journaliste et professeur de topographie ancienne à l’université de Milan, a participé à de nombreuses fouilles en Italie et ailleurs. Il a publié plusieurs essais sur l’Antiquité, ainsi que des romans à succès dont la trilogie Alexandre le Grand chez Plon.


Mon avis :
Un polar archéologique ! Voilà une lecture que Poljack ne pouvait manquer ! Surtout si l’auteur a lui-même eu de nombreuses activités dans ce domaine.
Valerio Manfredi est un érudit en la matière, et son roman fourmille de détails historiques précis et passionnants. Les découvertes faites par l’équipe d’archéologues sont reliées à l’antiquité romaine, ses croyances et ses légendes, mais la symbolique de ces vestiges gréco-romains se prolonge dans l’Italie du moyen-âge et jusqu’à nos jours. Un petit souffle de surnaturel vient gonfler les voiles de ce récit qui nous emmène dans une enquête où s’entremêlent la course au pouvoir temporel et les sombres secrets de l’Église catholique.
L’intrigue est bien menée et accroche le lecteur d’un bout à l’autre de ce roman ; les personnages sont assez plaisants à suivre, mais si la bande de joyeux compagnons est assez bien dessinée, les « méchants » de l’histoire restent un peu trop dans l’ombre et si cela permet de garder un peu de mystère au début, on aurait aimé les voir se découvrir un peu plus au fil de la narration.

À cause de ce manque de détails, j’ai trouvé que la conclusion perdait en force et la fin m’a un peu déçu. Palladion reste cependant un bon polar qui réjouira tous ceux qui s’intéressent à l’Histoire.

Aucun commentaire: