La baptême du soleil


Bastien Pantalé
Auteur auto-édité





4e de couverture :
Neït, Terre, Galéa, Anamets…
Quatre mondes aux physionomies et aux Histoires très différentes, quatre civilisations qui ignorent tout du lien qui les unit. Ce point commun, cet édifice mystérieux conditionne pourtant leurs existences respectives.
Lutter pour l’honneur d’une dynastie, révéler un mensonge millénaire, explorer des terres vouées à l’oubli ou mener une opération de sauvetage ; les destins des représentants de chaque espèce vont se croiser sous l’influence d’une énergie éblouissante. De cette rencontre naîtra une odyssée riche en découvertes ainsi qu’une complémentarité inattendue.
Entre partage et remise en question, les réalités de chacun se verront bouleversées. Quel secret révélera leur voyage ? Quel espoir fera-t-il naître ? Quelle vérité y a-t-il… avant la vie ?


Mon avis :
Premier tome de la trilogie Ascendance, Le baptême du soleil nous convie à un voyage aux confins des origines de la vie dite intelligente. Sans prétendre répondre aux grandes questions existentielles (Qui sommes-nous, d’où venons-nous, etc. ?), l’auteur nous propose une vision très imaginative d’une des théories qui circulent sur nos origines : celle qui soutient que nous avons été créés par des êtres venus d’une autre planète.
Je ne rentrerai pas ici dans un débat opposant créationnistes et évolutionnistes, ce n’est pas mon propos, et chaque lecteur appréciera ou non l’intérêt de défendre telle thèse plutôt qu’une autre. De la même façon, si pour moi, la bonne littérature est aussi une invite à la réflexion, je comprends parfaitement que d’autres puissent n’avoir envie que d’évasion. Avec Le baptême du soleil, voilà de quoi satisfaire un grand nombre de lecteurs ! Au premier degré, Bastien Pantalé nous présente quatre mondes différents (en plus de la terre) à travers la quête de voyageurs venus de l’un d’eux. Chaque civilisation s’est développée selon des particularités qui lui sont propres et influent directement sur sa façon d’appréhender son écosystème. Les « vidams » venus de Centrium invite un représentant de chacun des mondes visités à les accompagnés vers les autres systèmes. C’est donc une espèce de voyage initiatique pour ces êtres apparemment si différents, et cette aventure pourrait se suffire de cette richesse et de cette diversité. Elle offre déjà aux lecteurs une histoire dont on ne décroche à aucun moment, avec en plus cette particularité qu’elle est au mode « non-violent ». Ce qui apporte déjà un certain dépaysement !
Mais l’auteur ne se contente pas d’un premier degré, puisque le postulat de départ implique que chaque espèce a été créée sur la base d’un des quatre principes fondamentaux qui l’on retrouve aussi bien dans les religions que dans les livres de développement personnel. On parle ici du physique, du mental (incluant l’émotion), du spirituel et de la connaissance. Alors même si le titre de la trilogie (Ascendance) nous invite à nous interroger sur nos origines, ce roman est surtout une réflexion sur la manière dont l’humain utilise ce que la vie lui a apporté, et en quoi le fait de développer l’un ou l’autre de ces quatre piliers influe sur notre perception du monde. Mais comme je l’ai dit, chacun trouvera son propre niveau de lecture…
Au minima, Le baptême du soleil est une captivante aventure intergalactique pleine de rebondissements, qui plus est, bien écrite, d’une grande richesse et avec une approche tout à fait originale. C’est déjà un plaisir. Si en plus, vous aimez qu’une lecture vienne titiller votre intelligence, alors vous tenez là un livre que vous allez adorer.

Aucun commentaire: